Histoire de la Congrégation

Mlle Henriette Deluy-Fabry est née à Marseille en 1828. A la suite de nombreux pèlerinages à Notre-Dame de La Salette, elle décide de devenir religieuse de La Salette en fondant une nouvelle congrégation, animée d’un triple esprit de sacrifice, d’apostolat et de prière. Elle est encouragée par Pie IX en 1866.

 

Le 20 décembre 1872, les sept premières Religieuses Réparatrices montent au Sanctuaire. Puis elles accompagnent les Missionnaires de La Salette en Belgique et en Pologne. Elles reçoivent, dans la région grenobloise, la direction d’une maison pour personnes handicapées, la responsabilité de la Chapelle de l’Adoration et d’un dispensaire. Au début du XXème siècle, un élan missionnaire se développe.

 

Les Sœurs Missionnaires de Notre-Dame de La Salette sont fondées par le P. Crozet, MS et érigées par l’évêque de Soissons dans son diocèse en 1930. Elles accompagnent les Missionnaires de La Salette en France (Notre-Dame de l’Hermitage, Chalon-sur-Saône et Alaï-Francheville), en Suisse, en Belgique, au Canada, aux États-Unis, en Italie - " pour le service des Pères" et " pour toute œuvre d’apostolat féminin ". Union pour servir En 1955, l’union des deux branches commence, à la demande des Religieuses Réparatrices, et sera approuvée par Rome à la veille de la clôture du Concile en 1964.

 

En 1997, en Angola, une communauté des Sœurs Messagères de Notre-Dame de La Salette est reconnue par l’Évêque de Benguela. Elles fusionnent avec les Sœurs de La Salette en 2004 (...)

Sr Elisabeth GUIBOUX, snds